Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Carrousel

L' Education nationale : un mammouth?

Ou plaidoyer pour rétablir quelques vérités.

De temps en temps, depuis l’ouverture de ce blog , je vous présente des  petits morceaux de vie au sein de ma classe de MS/GS  . 

La semaine dernière, au milieu des œuvres d’art et des escargots  petite parenthèse sur mon cher directeur et sa passion pour la fête des mères ...

Je râle , je râle depuis le début de l’ année contre cet homme plein de doutes et de malaises qui ne fait que soulever toutes les questions qui  trottent dans ma petite tête depuis que j’ ai découvert l’ Educ’ Nat’ en … 99 ( purée c’ est loin …) .

Ah, sujet vaste, épineux, vu de façon différente selon que l’on soit parent ou enseignant, parent et enseignant …

Et les questions peuvent débuter au commencement lorsque l’on analyse la phase » recrutement ».

Recruter sur quelle base?? Sa façon de résoudre des équations, rédiger correctement une synthèse, courir sur une piste, nager un 50 mètres ? Bien sûr ces épreuves sont un pré requis indispensable mais jamais n’est évaluée notre propension à aimer les enfants, les connaître, notre désir de transmettre notre passion pour le savoir …

Rien pour la phase de recrutement.

Une fois cette étape passée qu’advient- il en IUFM ???

J’imaginais une année pleine d’expériences, chapeautée par des profs du terrain reconnus pour leur capacité à enseigner au sens le plus noble qu’il soit !

Mon année s’est résumée à 3 stages de deux semaines, et une succession de retours en IUFM stériles puisque les profs qui nous entouraient n’étaient pas retournés exercer depuis belle lurette !

Je n’oublie cependant pas tout le bénéfice du travail en équipe avec deux amies très chères. C’est bien là, à trois, en discutant et unissant nos forces et nos faiblesses que sont nées des séquences de classe géniales.

Mais j’ y vois le fait d’un hasard qui nous a placées toutes les trois sur la même route avec des exigences communes et des atomes crochus indéniables  !

L’année d’ IUFM est passée et nous voici lâchés dans des postes de ZEP (ce n’est pas le cas pour tous mais de la majorité).

Evidemment du haut de nos 21 ou 22 ans nous sommes excessivement bien armés pour  «  affronter »  des petits de CE2 qui volent dans les magasins, sont conduits à la Police et reviennent tranquillement semer la zizanie au milieu de vos belles fiches de prèps . qui, pour le coup, ne servent à rien !

Ma première année a été difficile …

Et puis en devenant Maman, en comprenant vraiment ce qu’est un enfant, sa fragilité, son désir d’apprendre, et bien on forge son expérience et l’on apprend par soi même.

Le système est déficient.

Que veulent dire par exemple ces inspections pour lesquelles nous sommes prévenus, qui durent peu de temps (cependant je suis intimement persuadée qu’un Inspecteur n’a pas besoin de beaucoup de temps pour évaluer la présence de travail dans une classe et juger du climat de sérénité qui y règne ou pas !).

Cette évaluation est informative et n’a d’autre incidence que financière, en permettant le passage plus ou moins rapide à l’échelon supérieur.

Pourquoi tant d’enseignants médiocres sont ils laissés en place ou juste déplacés lorsqu’ ils posent problème ? S’ils ont besoin d’aide qu’elle leur soit proposée ou imposée.  J’ai du mal à comprendre que l’on puisse rester toute une vie en classe alors que le travail n’est pas fourni. Quel désastre pour les enfants …

Nous avons tous besoin de formation, de conseils pour progresser mais personne ne peut travailler à notre place !

Etablissons un parallèle avec le secteur privé qui ne tolèrerait pas de telles dérives !

Mais quelques préjugés doivent s’effacer.

Combien de fois ai- je entendu qu’être enseignant c’était sympa  (sous entendu tu ne travailles pas trop, hein ???), et pour une mère de famille … le travail idéal !!!!

Mais qui sait que nous sommes parfois dans nos classes une bonne heure avant que les enfants n’arrivent, que nous travaillons entre midi et deux heures, que nous restons après la classe. Et la journée de classe ??? Il faut juste la préparer ...

Et précisons que les enseignants sont payés 11 mois répartis sur douze ! N' en déplaise à certains qui pensent que c' est déjà trop !

Toutes ces petites choses dites, je peux crier mon Amour de ce métier et les doutes que je ressens aussi face aux résultats qui baissent …

Je ne crois pas que nous soyons moins exigeants avec nos élèves mais l’on ne peut nier cet état de fait.

Alors comment  accepter que tant  d’enfants ne sachent plus lire à leur entrée en sixième ?

J’aimerais comprendre …

Et  j’émets l’hypothèse que si les parents s’occupant attentivement de leurs enfants étaient plus nombreux, l’école réussirait sans doute mieux à hisser les élèves vers le haut !

Un enfant qui entend régulièrement des histoires , que l’ on prend le temps d’ écouter , qui pratique un sport ou qui va se promener au lieu de rester devant un écran, seul , sera mieux «  armé » face aux tâches scolaires !

Je ne crois pas que ceci soit soumis à des conditions financières ...

Voilà, j’ai été bien bavarde pour une fois mais cela fait tellement longtemps que je voulais écrire tout ceci …

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

bleugrenadine 23/05/2008 22:38

ben comme ça c'est dit... C'est vrai quoi, il faut que les gens arrêtent d'imaginer qu'enseigner c'est facile et que les instits sont des planqués ! moi aussi, je fais mon métier avec beaucoup de coeur, je donne de mon temps et de ma personne, et j'essaie d'accompagner au mieux mes GS/CP durant les deux années passées ensemble, mais la seule reconnaissance que j'ai c'est leur sourire quand ils sentent qu'il y arrivent et leur joie de vivre ! je pourrais parler de ça pendant des heures, mais j'ai aussi besoin de m'échapper du système...

dadame 17/05/2008 22:20

je te comprends au centuple, après qq remplacements en terminale, et l'année de CE2 de mon fils...moi jedis que ces programmes sont un désastre humanitaire et que l'édu nationale, remplie de normaliens intellectualisés jusqu'au bout des derniers neurones qui semblainet normaux, nous mène bien à la dérive de notre beau patrimoine français...

danisatis 13/05/2008 10:19

Pourriez vous venir faire la classe dans notre petit village car si notre maitresse était comme vous les enfants seraient heureux d'aller à l'école. Et beaucoup de parents seraient la pour vous soutenir en cas de besoin.SalutationsDan

aji 12/05/2008 17:12

je rajoute seulement une chose. Dans le primaire, les maîtresses se consacraient énormément aux sorties, aux classes de mer etc. (c'est très bien mais quand cela devient La priorité du trimestre, c'est grave.) les règles d'orthographe n'étaient pas "leur tasse de thé". Un jour, j'ai proposé à la maîtresse de CE2 de mes enfants de leurs faire faire de temps à autre des exercices de bled en classe pour consolider les acquis... Sa réponse a été : "Ah non ! le bled c'est en punition !".Constatant de sérieuses lacunes lorsqu'ils entrèrent au collège (collège parisien du 5 ème donc : niveau assez élevé), j'ai dû revoir avec eux tous les dimanches après-midi, les bleds sur plusieurs niveaux, et leurs faire faire des dictées "très corsées" (à l'ancienne). les années collège en tant que parent m'ont épuisée (car côté pédagogie c'était lamentable). Je ne suis pas très fière des méthodes pdagogiques du corps enseignant qui, chaque fois nous obligeait à être derrière nos enfants. Tous les parents n'ont pas cette disponibilité et l'énergie pour cela.A mon époque, on nous enseignait et c'était "top", pas de parents derrière...excuses-moi d'en rajouter :)

pimprenelle 12/05/2008 17:06

j ai eu la chance de pouvoir mettre mes deux plus jeunes dans le systeme americain...merveilleux...car si positif...les enseignants sont la pour aider l enfant a progresser, chaque petit pas est accompagne d un encouragement souvent repris par la classe, mes enfants ont appris la bas la confiance en eux, le desir de progresser, la prise de parole en public, le respect des autres, ...bref plein de choses utiles pour les construire...Et puis aussi TOUS les matins l allegeance au drapeau pour remercier sa patrie, 45 minutes de religion par jour, l ecole terminee a 15h30...pour laisser de la place aux sports et a la famille ( que de soirees passees avec eux....) bref impensable en France !!!de retour dans le systeme francais (TJS aus US) des cours qui n en finissent plus, des profs epuises et desabuses, un classement vers tjs plus de performance, pas de chance aus plus faibles....je crois donc en faisant le parallele que les enseignants francais font de leur mieux avec notre propre culture, des classes surchargees, quelques parents demissionnaires, la course au diplome, tjs plus de performance...alors qu on oublie souvent qu un enfant heureux est un enfant qui apprends mieux...Que de travail en perspective !!!Pim un peu desabusee !!!