Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Carrousel

Ecole , mon Amour




Mon choix est fait et bien vécu , celui de laisser ,un temps ,ce métier que j' affectionne et qui m' a tant apporté , pour occuper à temps plein celui de "Mère oisive " ( je t' emprunte ton expression Murielle!) .
Il n 'y a rien pour l' instant qui me rende plus heureuse que de choisir minutieusement  les ingrédients qui viendront au menu du midi , ce qu' ils vont me demander dès qu' ils m' auront aperçu au bout du couloir , rien qui me plaise plus que de figurer parmi le petit lot de Mamans fidèles avec lesquelles la Maîtresse peut  partager ses petits secrets .
Je ne laisserais à personne ma place , lorsque le jeudi après - midi je vais les chercher par petits groupes pour les faire pénétrer dans ce hâvre de paix où ils pourront feuilleter les ouvrages proposés.
J' aime à ce qu' ils soient rangés et grimpent les marches en silence comme s' ils étaient à moi et que nous nous apprétions à entrer en classe .Lorsqu' ils m' appellent par mon prénom je sais bien que je ne suis pas la maîtresse qu' ils ont mais celle qu' ils auraient pu avoir , cette idée me plait .
Le fait d' être un maillon un peu spécial de la chaîne ..Maman "mais pas que "me permet d' avoir un regard certainement éclairé différemment  , un peu plus critique . Je ferais autrement  bien des fois mais j' apprends à regarder patiemment pour essayer de comprendre d' autres visions , m' enrichir de la différence que je constate au lieu de la rejeter.
Il y a quelques jours  la différence n' était pas là pour apporter un supplément d' âme .
J' ai découvert que derrière des enseignants plus jeunes que moi , ne se cachait pas forcément l' ouverture d' esprit que j' attendais .

Mon grand brun , mon aîné que tout touche , s' est précipité dans mes bras pour me confier qu' il avait passé une très mauvaise après - midi . Parfois trop sensible , je n' ai prêté qu' une oreille bienveillante mais pas catastrophé sur ce qui n' allait sans doute être qu' une broutille , un combat de judo perdu , un bien sur le cahier rouge ou une opération fausse !
J' aurais préféré ...
Non , il s' agissait en fait d' instaurer un gage pour le dernier qui aurait troqué son kimono contre sa tenue du jour avant de rejoindre l' école . Le principe me laissait songeuse mais soit ...
C' est mon Martin qui avait perdu ou du moins gagné le droit de jouer le gage ...
Dire Miaou à chaque fois qu' il aurait à s' adresser à sa maîtresse jusqu' à la fin de la journée .
Quoi de pus humiliant et vexant pour un enfant , j' avais l' impression d' être de retour à une époque révolue où l' élève n' était rien d' autre qu' un objet à façonner , un vase à emplir de connaissances sans laisser place à son existence .

J' ai réfléchi longuement avant de prendre une décision  sachant pertinemment que rien n' y changerait , qu' une action de ma part n' aurait certainement pour autre conséquence que d' éventuellement exacerber le peu d' intelligence constaté chez cet enseignant .
Mais je ne pouvais rester de marbre .
Le dialogue fut impossible , un regard fermé , l' impression de ne pas à avoir être entendue sur  une quasi brimade que soit disant  : " les enfants appréciaient " . Je savais que c' était perdu , qu' elle persisterait à vouloir avoir raison .
Pas grand chose à faire sinon parler avec son enfant , expliquer les limites des agissements des adultes qui n 'ont pas tout pouvoir , susciter le droit de dire NON .
Et toujours chez moi cette révolte concernant le recrutement des professeur des écoles . Rien ne sert d' obtenir un master si le profil psychologique et l' Humanité du futur enseignant ne sont pas testés .
Que vaut d' être un génie si l' on n' est pas capable de comprendre et respecter un enfant .
Voilà bien la pierre angulaire de ce qui devrait  permettre une sélection , la première . Notre système va mal , laissant se cotoyer l' Excellent et le passable sans que personne ne prenne de véritables décisions .
Je l' ai constaté de l' intérieur , me voilà obligée de réaliser que  ce triste état de fait  perdure .

EDIT : malheureusement ceci n' est que la réalité de ces derniers jours ,même pas un tout petit poisson !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ronnie 17/04/2009 00:23

quelle horreur ! cela me révolte ! le respect de l'enfant est ce qu'il y a de plus précieux au monde. et si peu de gens le reconnaissent !

titoubrun 09/04/2009 13:42

mais que c'est bête ! Je pense que quoiqu'il en soit, tu lui as rendu un grand service en lui faisant tout de même prendre du recul sur sa pratique et en peut-être en lui rappelant ainsi qu'un adulte n'a jamais tous les droits sur un enfant sous prétexte qu'il en a la responsabilité, et ça marche aussi, pour nous, les parents ! Je suis atterrée, même si je le sais ... heureusement qu'il y a aussi de nombreuses perles dans le corps professoral...

Gloubi 06/04/2009 11:39

mais c'est grave d'humilier un enfant de la sorte!! j'admire ton sang froid face à cette maîtresse, je pense que je n'en aurais pas été capable...

dame rose 05/04/2009 13:58

Il a fallu que le relise plusieurs fois ta phrase pour être sûre d'avoir compris...tellement je suis ahurie. Comme je comprends ta révolte. As tu pensé aux parents d'élèves ? Toujours est il que je n'en reviens pas...

Sourisdesvilles 04/04/2009 14:52

J'adoore l'idée de Cécile d'aboyer chauqe fois que tu la croises..MDR!!!
Fais une bise à Martin de la part des bloggeuses,

La Souris...qui n'aime pas du tout les miaulements ?!?